• UN PRINTEMPS À HONG KONG: chronique

    Il y a 9 jours - Par Cinéma Teaser

    L'histoire d'amour caché de deux sexagénaires à Hong Kong. Sous le calme apparent, les larmes d'une vie gâchée.
    Quand le cinéma met l'homosexualité au centre, c'est souvent pour traiter du coming out. Une façon de raconter l'affirmation de soi, la violence des autres et la manière de s'en libérer. UN PRINTEMPS A HONG KONG raconte lui l'envers. Le secret, l'enfermement, ce fameux « placard » qu'on désigne vulgairement comme un choix. À travers la rencontre entre deux hommes âgés, Ray Yeung raconte l'impossibilité d'être qui l'on est dans une société où l'homosexualité est encore un tabou...
    Lire la suite ...