• Entretien - Bille August à propos de Pelle le conquérant

    Il y a 12 jours - Par Avant-Scène Cinéma

    De la demi-douzaine de cinéastes ayant eu l'honneur de deux Palmes d'or à Cannes, le danois Bille August est sans doute le moins estimé, et c'est injuste. On lui fait payer sa seconde palme qui lui a visiblement été accordée en raison de son immersion bergmanienne (Bergman n'a quant à lui jamais été célébré à Cannes pour un film précis). On lui fait payer d'avoir échoué à prendre la relève d'un cinéma scandinave qui nous était précieux avant de se disperser dans le monde entier, sans donner le sentiment d'une unité véritable. On lui fait payer un naturalisme que d'aucuns considèrent encore...
    Lire la suite ...