• Critique: Memoria d'Apichatpong Weerasethakul

    Il y a 8 jours - Par Ciné Asie

    Il est de ces réalisateurs qui font parfois un peu trop durer leur plan, créant ainsi des longueurs qui cassent le rythme du récit. Apichatpong Weerasethakul, lui, prend le pari jusqu'au boutiste de poser sa caméra et étirer ses séquences jusqu'à plonger ses spectateurs dans un état de quasi transe. Habitué du festival de Cannes, durant lequel il avait déjà été récompensé trois fois avant cette dernière édition (prix Un certain regard pour Blissfully Yours, prix du jury pour Tropical Malady et enfin Palme...
    Lire la suite ...