• ARMAGEDDON TIME: chronique

    Il y a 22 jours - Par Cinéma Teaser

    James Gray revient sur deux mois fondateurs de son enfance. Après la transcendance d'AD ASTRA, l'appel à lutter contre l'injustice. Hanté et bouleversant.
    « Ne sois pas nerveux, sois audacieux », intime son grand-père au jeune Paul. Ça n'aura peut-être rien d'évident mais, pour James Gray, ARMAGEDDON TIME relève de la plus grande des audaces. Ce cinéaste qui, depuis près de trente ans, officie sans frime mais avec élégance, opère avec son huitième long-métrage un geste radical : il se raconte. Son cinéma a toujours été très personnel, parfois indirectement autobiographique, mais jamais ne...
    Lire la suite ...