• Inoubliable «Dogman»

    Il y a 7 jours - Par La Dépêche

    Après le saisissant «Gomorra» (2008), Matteo Garrone revient à l'ultra réalisme en investissant une cité en proie à la violence. Pas d'état des lieux de la mafia cette fois-ci mais le simple portrait d'un homme naturellement bon qui va à son tour verser dans le crime après avoir été poussé à bout. Ce père de famille séparé possède un petit atelier de toilettage pour chiens, dans un décor de bord de mer pré-apocalyptique...
    Lire la suite ...